Humeur du Jour ….

 

Les croissances nationales semblent aujourd’hui paralysées. Les perspectives économiques sont si peu encourageantes que les taux d’intérêt sont remarquablement bas. Dans un monde qui stagne, les rendements attractifs semblent difficiles à trouver.

Mais lorsqu’on entend des professionnels se plaindre qu’il est difficile de trouver des investissements prometteurs, on a souvent envie de leur faire avaler une ampoule. Une LED, en l’occurrence. Parce que, oui, il existe encore des investissements qui offrent des rendements incroyables. Dans une certaine mesure, le problème n’est pas le manque d’options correctes, mais le manque d’imagination.

Prenez les ampoules électriques. Sérieusement. Il serait assez phénoménal de trouver un investissement qui permette de récupérer l’intégralité du capital investi dans les deux ans, puis de toucher des dividendes de l’ordre de 50% pour chacune des 15 années suivantes minimum. Cela reviendrait à doubler son investissement dans les quatre ans et le quadrupler dans les huit ans. C’est la promesse que le LED fait et semble, pour l’instant, tenir…

Les LED utilisent entre 60 et 80% d’électricité en moins que les ampoules traditionnelles pour produire la même quantité de lumière. Si l’on rend les LED plus «intelligentes» (avec des variateurs d’intensité, des capteurs et des logiciels qui ajustent la lumière aux conditions extérieures et à l’utilisation de l’espace), les économies d’énergie seront encore plus importantes.

Certes, elles sont beaucoup plus chères à l’achat que les vieilles lampes à incandescence ou les tubes fluorescents, mais la consommation électrique des LED est si basse qu’elles constituent un investissement efficace (en particulier dans les bâtiments qui sont éclairés la majeure partie de la journée).

D’après les principaux fabricants d’éclairages led, le temps moyen pour rentabiliser un équipement est  de deux ans. Bien entendu, les résultats varient selon les endroits. Un centre commercial où les lumières restent allumées 18 heures par jour rentabilisera plus vite son investissement qu’un entrepôt dans lequel les lumières ne sont allumées que six heures par jour.

Les clients que nous avons rééquipés confirment cela.  En entrepôt réfrigéré par exemple, on a remarqué que, par rapport aux ampoules fluorescentes, les LED fonctionnent bien dans le froid. Et elles tiennent leurs promesses financières.

Bien entendu, le coût de départ des systèmes à LED peut être considérablement plus élevé que celui des ampoules fluorescentes. Mais puisque les systèmes sont conçus plus intelligemment, les architectes peuvent éclairer le même espace avec un plus petit nombre d’appareils.

En outre, les ampoules Led peuvent être couplées à des capteurs qui s »adaptent à la lumière du jour. A l’inverse, les ampoules fluorescentes sont pour la plupart soit allumées, soit éteintes –elles n’ont pas de variateur d’intensité. Un calcul rapide laisse penser que le client devrait récupérer son investissement dans quatre ans, puis économiser 25% par an en frais d’éclairage tant que fonctionneront les ampoules. Et encore, c’est en supposant que le prix de l’électricité reste constant. Si les tarifs augmentaient, les économies seraient encore plus importantes.

Pour de nombreux propriétaires, les économies sont telles que le choix des éclairages LED est presque une évidence (même en l’absence de crédits d’impôt ou autres aides de l’Etat). Et il lui reste de la marge pour croître encore: les LED ne représentent actuellement que 10% du marché de l’éclairage commercial et industriel.

La plupart des économistes (ainsi que la plupart des directeurs d’entreprises et autres personnes en charge des investissements) continuent de penser les ampoules comme des produits jetables entrant dans la catégorie des frais de fonctionnement. Pourtant, la technologie et les innovations les ont fait entrer dans la catégorie des investissements en capitaux. En achetant un système d’éclairage plus performant, vous ne faites pas la simple acquisition d’un ensemble de lampes. Vous faites l’achat d’un bien vous assurant des retombées financières pour au moins une décennie.

En tant que consommateurs, nous n’avons pas encore à penser à notre éclairage comme un instrument financier, mais les entreprises feraient beaucoup de bien à la planète et à leurs finances en envisageant les appareils à économies d’énergie comme des investissements à haute rentabilité.

Les commentaires sont fermés